Nous vivons tous une situation exceptionnelle en ce moment. Du 17 mars au 11 mai 2020, nous avons dû vivre confiné.
Durant ce confinement, nous avons beaucoup entendu parler de nos drones. Pour la surveillance et le respect de ce confinement notamment. Mais pas seulement.
Les drones nous ont aussi fourni de très belles images de nos villes désertées, permis d’effectuer des livraisons sécurisées et bien d’autres choses.


1- Surveillance et respect du confinement

En quelques jours, les drones sont devenus des alliés indispensables aux forces de l’ordre.

Employés pour surveiller les passants, et les inviter à rester chez eux (souvent avec fermeté), ces engins, souvent équipés de hauts parleurs ont quadrillé l’hexagone mais aussi d’autres pays touchés par le Covid-19, comme l’Italie, la Chine, la Corée, l’Espagne ou les USA.

Les services de Police et de Gendarmerie se sont donc équipés massivement. Les modèles adoptés sont des modèles grands publics, des Mavic 2 de la marque DJI pour la plupart, auxquels ont été ajoutés des dispositifs spécifiques comme des hauts parleurs par exemple ou des liaisons radios cryptées.

Source : DJI

Ce déploiement massif n’est pas au goût de tout le monde et la Ligue des Droits de l’Homme et la quadrature du net ont dépose un référé-liberté devant le tribunal administratif de Paris. Les drones portant atteinte, selon eux, au respect de la vie privée et à la protection des données personnelles.

Images : France 3 Bretagne

2- Livraisons

Google a lancé l’année dernière une phase de test de livraison par drone via la société Wing en Australie, en Finlande et aux Etats-unis. La pandémie obligeant la civilisation à rester chez eux, la livraison par drone apparaît comme une solution idéale de ravitaillement, évitant que les livreurs ne rentrent en contact avec les clients, évitant donc un peu plus la propagation du virus.

Que ce soit des denrées alimentaires ou des médicaments, les drones sont capables de transporter quantités de produits.

Ainsi la société Wing, a annoncé que son activité avait doublé depuis le début du confinement.

wing-en-vol-avec-un-colis
© https://x.company/projects/wing/

L’Europe n’est pas en reste. L’Agence Européenne de Sécurité Aérienne (AESA) a proposé à la commission européenne un cadre règlementaire pour tenter de faire coexister les activités aériennes actuelles et la livraison par drone.

Au Ghana, la société Zipline permet aux centres de soins reculées et difficiles d’accéder aux médicaments, sang ou matériel médical plus rapidement. Les médecins commandes leurs matériels via une application dédiée. Environ 5 minutes après, le drone chargé de sa commande est envoyé. L’autonomie de sa batterie lui permet de parcourir 300 km (150 aller – 150 retour). Une fois arrivé sur le lieu de la commande, le drone largue sa charge sans se poser et fait demi tour. En quelques minutes, le médecin reçoit la commande qui aurait pu prendre des heures à être acheminées par voie terrestre.


3- Villes désertes

Les populations étant confinées, les villes ont par conséquent été désertées. Les différentes chaînes infos s’en sont données à cœur joie pour nous montrer nos villes vues du ciel sans habitant et sans voitures. On avait déjà vu des scènes de ce genre mais cela avait nécessité une grosse post-production et moult effets spéciaux. Ici un simple drone a suffit à filmer des images impressionnantes. Ces vidéos ont bien entendu été tournées par des professionnels, les agglomérations étant interdites de survol, confinement ou pas.

Ci-dessous, les images de Paris fournies par la Préfecture de Police

Sources : AFP

Celles de Reims par France 3 Grand-Est

Source : France 3 Grand Est

Et celles toujours aussi impressionnantes du Mont Saint-Michel vide de sa horde de touristes filmées par Mathieu Rivrin https://www.mathieurivrin.com

Source : Mathieu Rivrin

4- Insolites

Le confinement a développé la créativité de certain, notamment en matière de séduction.

Un jeune New-Yorkais est tombé sous le charme de sa voisine lorsqu’il la vu dansé sur sa terrasse. Ne pouvant l’aborder car étant bloqué chez lui, il décide de lui envoyer son numéro de téléphone via le drone qu’il possède. Et, elle lui répond. Après des échanges et un diner virtuel, ils se rencontrent enfin toujours grâce à la créativité du jeune homme.

Source : Huffington post

Plusieurs voisins se sont rendus des services via leur drone. Un exemple avec cet Arêchois qui échange avec son voisin des diots (saucisse savoyarde) contre un morceau de fromage, le tout par drone.

Source : Savoie News

Des artistes se sont aussi saisi de l’occasion pour faire parler leur créativité mais aussi et surtout pour passer le temps.
Adas Vasiliauskas est Lituanien. En observant ses voisins à leurs fenêtres et sur leurs balcons, il a l’idée d’utiliser son drone pour réaliser un projet photographique insolite.

Il a décidé de photographier ceux ci et de réunir toutes ces photos sous le nom de « Portraits of Quarantine » visible sur sont site :

http://tasfotografas.lt/quarantine/#

Ses voisins jouant le jeu, se sont mis en scène afin d’offrir à l’artiste des images insolites.

Défiler vers le haut

Pin It on Pinterest

Share This