Au lendemain d’une catastrophe, telle qu’un tremblement de terre, une inondation ou une avalanche, la recherche au sol des survivants est généralement entravée par des surfaces instables et un terrain difficile.

Les drones jouent désormais un rôle important dans ces situations, permettant aux sauveteurs de localiser les survivants et d’allouer des ressources pour sauver ceux qui peuvent être aidés. Cependant les méthodes de détection thermique utilisées actuellement, connaissent de nombreux freins, liés, irrémédiablement, aux contraintes de température.
Ainsi dans les pays chauds, il y a peu de différence entre la température ambiante et celle d’un corps humain. Il est alors bien difficile de repérer la signature thermique de ce dernier.

Une nouvelle technologie

drone-capteur-cardiopulmonaire-materiel
© https://www.mdpi.com/2072-4292/11/20/2441/htm

Pour palier à ces problèmes de température, les scientifiques de l’University of South Australia et de la Middle Technical University à Bagdad, développent une nouvelle technologie de pointe permettant de différencier les cadavres des survivants en utilisant les images capturées par drone, pour détecter à distance les mouvements cardio-pulmonaire provoqué par le mouvement thoracique périodique des survivants.

Des essais grandeur nature

Une étude a été réalisée notamment par le professeur Javaan Chahl et publiée dans la revue Remote Sensing.
Cette étude basée sur 8 personnes (4 hommes – 4 femmes) et un mannequin a permis d’effectuer les premiers tests de cette méthode novatrice et innovante.

professor-javaan-chahl
© https://people.unisa.edu.au/Javaan.Chahl


Le matériel utilisé n’a rien d’exceptionnel. Un drone grand public équipé d’une gimbal permettant la stabilisation de la caméra Go Pro Hero 4 dont l’objectif avait toutefois été modifié afin de réduire l’effet fish-eye et de réduire le champ.
Dans les conditions du test, les résultats obtenus à une distance de 4 à 8 mètres du sujet ont démontré la robustesse du système proposé pour détecter les signes de vie dans différentes poses avec une précision de 100%.

drone-capteur-cardiopulmonaire-mannequin-versus-corps-humain
© https://www.mdpi.com/2072-4292/11/20/2441/htm


Les travaux futurs se concentreront sur des scénarios plus réalistes et une plus grande automatisation de la technique afin de faciliter l’application opérationnelle de la technologie.

Découvrez les autres domaines d’application du drone => Domaines d’application

Défiler vers le haut

Pin It on Pinterest

Share This